Portes coupe-feu : que passe-t-il dans vos ERP ?

Les Portes Coupe-Feu (PCF) font partie des dispositifs de mise en sécurité incendie obligatoires dans les bâtiments.
Garantes de la non-propagation des feux au sein des locaux, leur importance est capitale et elles sont, par conséquent, soumises à une réglementation stricte.

La porte coupe-feu n’a pas pour but d’éviter ou d’éteindre l’incendie, mais elle permet de :

  • Compartimenter les zones enflammées
  • Éviter la propagation des flammes, de la chaleur et des fumées au reste du bâtiment

Les portes coupe-feu sont des dispositifs d’obturation des communications, leur fonctionnement ne doit donc jamais être bloqué sous peine de compromettre la sécurité des personnes en cas d’incendie.

Les différentes portes coupe-feu

La marque « NF – Portes résistant au feu » distingue trois modes de fonctionnement des portes coupe-feu :

  • Fermeture traditionnelle, manuelle (mode 0)
  • Fermeture automatique, ferme-porte (mode 1)
  • Fermeture pilotée de type Dispositif Actionné de Sécurité (mode 2)

Dans les ERP, ce sont les systèmes en mode 1 trafic léger ou 2 trafic intense qu’on trouve le plus, les vantaux sont généralement maintenus ouverts en exploitation normale.

Les portes coupe-feu sont classées de leur résistance (temps durant lequel la porte va limite la propagation des flammes) et de leur réaction (la manière dont la porte va s’enflammer et alimenter les flammes) au feu.

Classification européenne

Il existe plusieurs types de portes :

  • Pare Flamme (E étanchéité)
  • Coupe-Feu (EI étanchéité au feu et isolation thermique)

Un chiffre apposé à côté de la classification permet d’indiquer le temps de résistance de la porte coupe-feu en cas d’incendie .

Exemple : une porte EI120 est étanche et isole du feu pendant 120 minutes

La réglementation des portes coupe-feu dans les établissements recevant du public (ERP)

L’installation de PCF ne dépend pas de la catégorie d’erp mais uniquement à la règle de construction.

Le degré coupe-feu d’une porte dépend uniquement de sa localisation dans la construction.

Les portes battantes sont quant à elles soumises à la règle des unités de passage.

La largeur minimale étant de 0.90 de passage, la porte coupe-feu doit être proportionnelle au nombre total de personnes amenées à l’emprunter. Cette largeur réglementaire ne peut être réduite.

De plus, les portes coupe-feu en va-et-vient doivent comporter une partie vitrée transparente à hauteur de vue.

Dans les établissements recevant plus de 50 personnes, les portes de sortie doivent s’ouvrir vers l’extérieur.

un besoin, une question ?