Le désenfumage mécanique

Le désenfumage mécanique est assuré par des extractions mécaniques de fumée et des amenées d’air naturelles ou mécaniques disposées de manière à assurer un balayage du volume concerné. Ce balayage peut être complété par une mise en surpression relative des espaces à mettre à l’abri des fumées.

 

source : Instruction Technique 246 relative au désenfumage dans les ERP

Partenaires

Bluetek

Spécialiste français de lanterneaux pour la sécurité incendie et la rénovation

Souchier Boullet

Désenfumage architecturale, gestion énergétique, portes coupe-feu

Références

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.

Réglementation

4.1.2.

Si un local est ventilé en permanence (renouvellement d’air, chauffage ou conditionnement d’air), son système de ventilation peut être utilisé pour le désenfumage dans la mesure où il répond aux dispositions du présent chapitre et ne contrarie pas le mouvement naturel des fumées. La présence de filtres ou de pièges à son est admise sur le réseau de soufflage dans les conditions définies aux articles CH 32 et CH 38.

4.2. Extraction des fumées

L’extraction des fumées est réalisée par des bouches raccordées à un ventilateur d’extraction.

4.3. Amenées d’air

4.3.1.

Les amenées d’air mécaniques sont réalisées par des bouches raccordées à un ventilateur de soufflage.

4.3.2.

Les amenées d’air naturelles sont réalisées :
  • soit par des ouvrants en façade ;
  • soit par les portes des locaux à désenfumer donnant sur l’extérieur ou sur des volumes pouvant être largement aérés ;
  • soit par des escaliers non encloisonnés ;
  • soit par des bouches.

4.4. Caractéristiques des conduits

Les conduits d’amenée d’air naturelle doivent répondre aux caractéristiques du paragraphe 3.4.
Les conduits d’extraction et les conduits d’amenée d’air mécanique doivent répondre aux caractéristiques du paragraphe 3.4.3. De plus, ils doivent présenter une étanchéité satisfaisante à l’air. A cet effet, leur débit de fuite total doit être inférieur à 20 % du débit exigé au niveau le plus défavorisé.
Les conduits collectifs d’extraction doivent être en dépression.

4.5. Implantation des évacuations de fumées et des amenées d’air

L’implantation des évacuations de fumées et des amenées d’air est réalisée conformément aux dispositions prévues aux
paragraphes 3.5.1, 3.5.2 et 3.5.4 pour le désenfumage par tirage naturel.

4.6. Bouches et volets

4.6.1.

La vitesse de passage de l’air aux amenées d’air doit toujours être inférieure à 5 m/s. Les amenées d’air naturelles doivent être dimensionnées pour la totalité du débit extrait.
Les amenées d’air mécaniques doivent avoir un débit de l’ordre de 0,6 fois le débit extrait.

 

4.6.2.

Ces différentes bouches sont équipées de volets fermés en position d’attente et répondant aux dispositions du paragraphe 3.7.1.

Certifications

DOUBLE CERTIFICATION APSAD désenfumage et portes coupe-feu

 

Installation, maintenance et mise en conformité de systèmes de désenfumage en toiture et en façade (voûtes filantes, lanterneaux, DENFC, châssis) et portes coupe-feu.

>> I16 et I 17, F16 et F17, blocs ferme-portes et désenfumage.

> > En savoir plus sur les certifications SIA Certification Apsad et Qualibat

Témoignages

Merci à l’équipe SIA en intervenant rapidement et efficacement pour le remplacement de nos lanterneaux qui étaient usagés, nos locaux sont de nouveau baignés par le lumière naturelle, c’est très agréable.

Mr Dupont

Responsable, GPH